Pour une agriculture familiale, professionnelle et compétitive qui s'agrandit dans le respect de l'environnement.

Page test cap malagasy

Formation et accompagnement de leaders

Formagri a formé et accompagné quatre promotions en 2023

La 5ème promotion, « Miatrika », a terminé les 2 dernières sessions et 21 élus ont soutenu leur proposition autour d’une problématique traitée durant la formation, en mai 2023. Sur les 23 stagiaires dont 2 techniciens, les femmes représentent 26%.    

 

 

La 6ème promotion « Miaradia » a terminé les 3 dernières sessions et la soutenance en avril 2023. Cette promotion n’est constituée que de jeunes leaders paysans dont 35% de femmes.

 

La 7ème promotion, « ‘Zay Manjary» a débuté la semaine du 12 juin et a réalisée toutes les sessions jusqu’en novembre 2023. Sur les 23 stagiaires, 17 sont des élus et 6 des techniciens, dont 22% de femmes.

 

 

 

 

La 8ème promotion, a commencé la semaine du 25 septembre 2023. Deux sessions ont été réalisées jusqu’à la fin de l’année 2023. Elle est constituée de 23 stagiaires dont 19 élus et 4 techniciens, dont 26% de femmes. 

Sortie de la Promotion ‘Zay Manjary

Après six sessions de formation (de juin à novembre 2023), la sortie de la Promotion ‘Zay Manjary, 7ème Promotion de l’Université paysanne Formagri, a eu lieu à l’Akany AFAKA Antsirabe le 25 janvier 2024. 
Cette promotion est composée de 23 stagiaires dont 17 élus et 6 techniciens, 22% sont des femmes et 65% sont jeunes (moins de 35 ans).

 

 


Les thèmes que les stagiaires ont soutenus devant les jurys tournent

autour du changement climatique, du financement de l’agriculture, du foncier et de la formation agricole. Aucun stagiaire n’a choisi le thème sur la commercialisation.

Lors de cette cérémonie, le MinAE a été représenté par la Chef de Service Formation Agricole et Rural, Madame Manjaka RAKOTOSON.

Les OPR d’origine des stagiaires, les membres du CA de Formagri ont tous été présents à cette cérémonie.

Lors des discours, toutes les personnes ayant pris la parole, ont encouragé la promotion car la représentation et la défense des intérêts des agriculteurs ne sont pas une tâche facile. Elles ont reconnu que la majorité des stagiaires a un grand potentiel pour défendre l’intérêt commun.

Le Président, les membres du Conseil d’Administration de Formagri et la promotion ‘Zay Manjary ont adressé leurs remerciements à toutes les personnes qui ont contribué, à la réalisation de la 7ème Promotion du parcours « Université paysanne ».  Guy Rolland RAKOTONDRAMANANA

Président de Formagri

 

Formation des techniciens sur le stockage de produits agricoles

Depuis plus de 10 ans, Cap Malagasy ont testé et diffusé auprès des producteurs des solutions durables pour améliorer la gestion post récolte et gestion des stocks des produits agricoles. Les actions se porte sur les divers formations et accompagnements pour le respect des normes en conditionnement des produits agricoles mais surtout aussi sur la mise en place des actions d’amélioration des locaux de stockage ou la construction de bâtiments de stockage en matériaux locaux ou en dur.

Dans le cadre de son engagement continu pour le développement des producteurs Malagasy, Cap Malagasy a dispensé une formation spéciale aux techniciens du projet SANUVA pour partager ses expériences en matière de stockage des produits agricoles. La contenue de la formation mettait l’accent sur le conditionnement et la manutention, les lutte contre les ennemis du stockage et la gestion communautaire du stockage et les outils de gestion. Cette formation vise à renforcer les compétences des techniciens SANUVA et à promouvoir les pratiques de stockage efficaces et durables chez les producteurs qu’ils accompagnent.
Le stockage des produits agricoles revêt une grande importance pour les agriculteurs, car il permet de préserver la qualité des récoltes et de maximiser leur valeur marchande.

Mémoire de Test

Généralité 

Les fruits apportent ses bienfaits pour la santé humaine, ils agissent bénéfiquement sur l’organisme grâce à leurs apports en antioxydants et en fibres… Ils sont à haute valeur alimentaire : principales sources de vitamines (C, D, A, D, E, K…sauf B12) et de sels minéraux (Ca, Mg, K, P, Fe…).

Consommation 

Leur consommation permet de limiter les risques de cancers et les maladies cardio-vasculaires. Ils sont recommandés par les médecins, journalièrement, il faudrait consommer au minimum cinq fruits et légumes.
Grâce à ses potentialités agro-climatiques, Madagascar cultive la plupart des espèces fruitières et légumières tant tropicales que tempérées. Citons, sans être exhaustif, les fruits tropicaux ou semi-tropicaux : bananes, litchis, mangues, noix de coco, agrumes, ananas, papaye …

Région 
Pour la région de Fitovinany, l’agriculture reste la principale activité, la culture vivrière (riz, manioc, patate douce, maïs, …) reste la plus pratiquée, mais, les cultures de rente (café, girofle et vanille) et l’arboriculture fruitière  (banane, agrumes et letchis) sont toujours très présentes, ainsi que les cultures industrielles (canne à sucre et palmier à huile) . Les cultures arbustives fruitières s’étendent sur 15 % des superficies cultivées. Pour Vatovavy-Fitovinany, la production annuelle de banane arrive jusqu’à 23.500 tonnes ; et de 40.000 tonnes de litchis.

Commercialisation
Depuis longtemps les paysans de la Commune de Vohindava vivent le problème de commercialisation des différentes sortes de fruits. Sur le marché, les agriculteurs ne peuvent pas fixer leur prix de vente, ce sont les collecteurs qui déterminent leur prix d’achat pour leur propre intérêt. En effet, pour le cas de la vente de l’orange par exemple, un panier (ou garaba) de 50 kilos coûte 3.000Ar, soit 60Ar seulement par kilo, lors de la période de la récolte.

Désignation Qté PU
     

L’offre sur le marché est toujours supérieure à la demande, l’écoulement des fruits constitue toujours un problème des agriculteurs. Ainsi, il est constaté que plusieurs quantités de fruits pourrissent chaque année, les agriculteurs ne sont plus motivés à vendre leurs fruits sur marché. Ici le lien 

Rapport PDF

VE PR et PMS VFTV à Analamanga

ans le cadre du projet DINAAMICC    financé par l’Union Européenne via l’Agri-cord, l’objectif est de contribuer à la réduction de la pauvreté et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des communautés rurales des hautes terres      centrales de Madagascar. A travers ce projet, une des activités principales est la promotion des filières fruits et légumes par la diffusion de connaissances en pratiques agroécologiques. Des paysans relais ont été identifiés et pour qu’ils puissent assurer leur rôle de relais technique, des renforcements de capacité ont été organisé au centre CEFFEL Andranobe sur la production de semences selon la pratique en agro écologique, technique d’animation et connaissance de ses rôles.

En plus de l’accompagnement à la base avec eux, 25 producteurs ont bénéficié d’avantages spéciaux et ont été amenés à visiter et à échanger avec d’autres agriculteurs d’Analamanga.

Cela a été fait pour Renforcer la capacité des participants sur la technique de production, de gestion et de commercialisation de semences ;  échanger avec des PMS-PR dans d’autres régions sur la structuration afin de pérenniser les actions ; voir la méthode de transfert de compétences producteurs/producteurs ; Valoriser les expériences des autres membres sur le système participatif de Garanti ou SPG ;  effectuer un bilan sur les activités des PR/PMS et établir un plan d’action pour la prochaine campagne.

Selon l’organisation établie, après l’autoprésentation de participants et l’explication de l’objet de la visite, ils ont immédiatement visité le champ école de production agroécologique à Ankorondrano Commune Rurale Ampahitrosy. Quelques membres de l’OP MIZARASOA ont accueilli les visiteurs au niveau d’un Champs Ecole Paysan ou CEP qu’ils disposent. Ils partagent leurs connaissances et expériences sur les différents fertilisants organiques (lombricompost, le compost 7jours et la production d’activateur, compost liquide, …) ; la vie associative, l’élevage lapin géant ou « cuniculture ». Des échanges sur les principes de SPG dans l’Agro écologie ont été réalisé.

Pour la deuxième journée, la visite a eu lieu à Anjeva avec l’OP FANOMEZANTSOA à  Atsimombohitra. Les membres de cette OP ont raconté sa raison d’être, ses intérêts, les problèmes rencontrés et les solutions prisent durant son existence, son statut   règlement Intérieur ou RI, les activités   réalisées et son partenaires technique (Protanà et AMBIOKA). En ce qui concerne les semences, ils ont exposé aux visiteurs la forme de la collaboration commerciale avec l’entrepreneur semencière (Mr Dominique). Et pour terminer cette rencontre, une visite des sites de production de semences (carotte, poireau, courgette, petsay, salade,), le bassin de stockage en eau, leurs dispositifs de la pratique agro écologique ont été visité et discuté.

Les agriculteurs visiteurs et visités ont été satisfaits de la visite d’échange. Les producteurs du Vakinankaratra ont acquis beaucoup de connaissances et peuvent élaborer de bons plans de travail pour pouvoir également réussir. Ils ont affirmé qu’ils sont prêts à appliquer les  techniques de production, de gestion et de vente des semences qu’ils ont vues lors de la visite.

 

 

FIFATA recrute

FIKAMBANANA FAMPIVOARANA NY TANTSAHA (FIFATA) (www.fifata.net) est une organisation paysanne faitière nationale, œuvrant dans l’agriculture familiale professionnelle et compétitive qui s’agrandit dans le respect de l’environnement, depuis 34 ans. Pour atteindre sa vision, elle recrute

UN.E AUDIT.EUR.RICE  INTERNE

 

Sous l’autorité directe du directeur de FIFATA, l’Audit.eur.rice interne aura notamment pour missions de :

  • Assurer le degré de maîtrise par FIFATA, ses OPR membres et ses partenaires de leurs opérations et leur apporter ses conseils pour les améliorer, et contribuer à une bonne gestion de leurs ressources financières, humaines et matérielles
  • Assurer la fiabilité des états financiers établis par FIFATA, ses organisations régionales membres et ses partenaires à Madagascar et contrôler l’utilisation des fonds reçus de Fifata (fonds propres de Fifata et subventions reçues dans le cadre de la gestion des projets conduits par Fifata)
  • Aider Fifata, ses OPR membres et ses partenaires à atteindre leurs objectifs en auditant, par une approche systématique et méthodique, leur contrôle interne, leurs informations financières, leur respect des textes légaux et réglementaires, leur gestion des risques et leur gouvernance, en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité dans ces domaines
  • Veiller et vérifier que les procédures sont bien appliquées et proposer des améliorations par rapport au dispositif administratif et comptable en place

Dans l’exercice de sa fonction, il effectuera notamment les tâches suivantes :

  • Contribuer à la mise en place d’une charte d’audit interne dans laquelle seront définis formellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de l’audit interne ainsi que les principes éthiques qui doivent les gouverner ;
  • Identifier les domaines à auditer, établissement du planning d’audits, mise en œuvre des méthodes d’audit appropriées ;
  • Réaliser des audits spécifiques à la demande du directeur de Fifata ;
  • Etablir les rapports d’audit (dont les rapports annuels) et communication des recommandations aux responsables concernés ;
  • Tenir et conserver de documentation adéquate des missions d’audits internes ;
  • Evaluer et suivre les réponses aux recommandations d’audit interne et externe ;
  • Animer des formations sur les outils de gestion et de contrôle interne ;
  • Promouvoir la culture du contrôle interne ;
  • Contribuer à la préparation des audits externes ;
  • Collaborer avec les auditeurs externes à la demande de ces derniers.

L’ Audit.eur.rice interne recherché.e aura le profil suivant :

  • Titulaire d’un diplôme de niveau BAC +4/5 en audit, comptabilité ou équivalent ;
  • Agé.e de moins de 38ans ;
  • Sept (7) ans d’expériences minimum dans un poste similaire ou au sein d’un cabinet d’audit ;
  • maîtrise du logiciel de comptabilité Sage et du tableur Excel ;
  • Bonne capacité d’analyse et de synthèse des informations ;
  • Capacité de communication, d’écoute et d’expression ;
  • Aptitude à des fréquents déplacements en milieu rural ;
  • Aptitude à animer des formations en interne ;
  • Rigueur, honnêteté, autonomie et qualités d’organisation sont nécessaires à sa réussite ;
  • Respect du code d’éthique.

Poste basé à Antsirabe
Rémunération suivant grille de salaire de Fifata

Veuillez nous faire parvenir  le dossier de candidature composé d’une lettre de motivation manuscrite avec prétention salariale, CV détaillé avec photo récente, n° de téléphone et adresse e-mail,  trois références et copie des diplômes  , au plus tard le 30 septembre 2023, à  fi.fa.ta@moov.mg en mettant en copie paranyfifata@gmail.com

(*): les candidat.es devront être en mesure de présenter les originaux des diplômes à la demande

FORMAGRI

 

  1. Création et historique

L’association Formagri est le fruit d’une initiative de Fert et de Fifata, décidée en 1991 et démarrée en 1993.

Depuis sa création, Formagri a pour vocation de former des responsables agricoles. Deux cursus de formation distincts mais complémentaires avaient été développés entre 1993 et 2008 : l’Itinéraire Paysan, le premier échelon de la formation et l’Université Paysanne qui s’adressait davantage aux élus régionaux et nationaux. De nombreux responsables agricoles nationaux actuels sont des « anciens » de l’Université Paysanne.

En 2009, Formagri a été mise en sommeil principalement pour des problèmes de gouvernance liés au retrait des partenaires financiers suite à la crise politique de 2009.

Pour renforcer la capacité des paysans malgaches à défendre leurs intérêts, Fifata a sollicité Fert pour accompagner la relance de Formagri comme outil de formation des élus et des cadres à l’échelle régionale et nationale au travers d’un programme de formation «Université Paysanne». Formagri avait été soutenue par Fert et Fifata entre 2001 et 2007, mais avait cessé son activité pour des difficultés de gouvernance et de financement.

 

Association Formagri renait sous la forme d’une association de responsables agricoles représentants des Organisations paysannes Faitières  malgaches (Fifata, Réseau SOA, CPM, Fekritama, FVTM, Koloharena, Tranoben’ny Tantsaha Mpamokatra).

 

Formagri, fidèle à l’esprit qui avait fait sa force dans les années 90/2000, se concentre prioritairement sur la formation et l’accompagnement des leaders des Organisations agricoles appelés à intervenir sur les dossiers professionnels (et éventuellement dans le cadre de leurs responsabilités au sein de collectivités territoriales), pour peser davantage sur les politiques de développement rural du pays et dans la défense des intérêts des paysans malgaches.

2) Sa vision : Les responsables agricoles, hommes et femmes, deviendront de véritables acteurs du développement socio-économique de Madagascar

3) Sa mission : Former les Responsables agricoles aptes à contribuer aux débats de Politiques et stratégies agricoles et rurales malgaches

4) Son Objectif principal: Renforcer la légitimité et l’implication des Organisations professionnelles agricoles dans l’élaboration la mise en œuvre de politiques agricoles publiques

 

5) Ses objectifs spécifiques :

  • Former et accompagner responsables agricoles dans leur rôle de responsables agricoles en charge de la défense des intérêts des paysans malgaches et éventuellement de responsables de collectivités territoriales
  • Développer chez les responsables agricoles une vision plus systémique de l’agriculture selon les orientations actuelles de l’Etat, en rapport avec les autres aspects de la vie économique, aux échelles régionale, nationale, voire internationale.
  • Donner les éléments d’informations et connaissances utiles et nécessaires aux fins de renforcer leurs capacités à discuter, à négocier avec leurs interlocuteurs respectifs dans l’accomplissement de leur responsabilité professionnelle

 

Structure légère, l’association Formagri est constituée :

  • D’une Assemblée Générale composée des représentants des OPF (Fifata, Réseau SOA, CPM, Fekritama, FVTM, Koloharena, Tranoben’ny Tantsaha Mpamokatra).
  • D’un conseil d’administration composé de cinq représentants des OPA dont la présidence est assurée par le représentant de Fifata et la vice-présidence par celui du réseau SOA. La TTMN assure le secrétariat et Cap Malagasy la trésorerie.
  • D’une équipe exécutive comprenant une coordinatrice, trois formateurs permanents et d’un comptable administratif.

6) Les administrateurs de FORMAGRI

Les nouveaux administrateurs de Formagri

A la suite de son assemblée générale ordinaire élective du 14 juillet 2023, Formagri a  ses nouveaux administrateurs:  

Le Président: M. RAKOTONDRAMANANA Guy Rolland (FIFATA)

Vice-Président: M. RABEMANANJARA Safidy (Réseau SOA)

Secrétaire: M. RAOELINA Henri Jacques (SAHI)

Secrétaire: M. RANDRIANAIVO Philibert (Tranoben’ny Tantsaha Mpamokatra)

Trésorier: M. ANDRIANABO Hajalalaina (Cap Malagasy)

 

 

 

ROVA-Fifata

ROVA (Rononon’i Vakinankaratra)

Lait du Vakinankaratra 

910 A 250 Mahafaly Vatofotsy ANTSIRABE 110

Tél. 033 02 819 68 – tacrova@gmail.com

  

Création

L’Union de Coopératives ROVA a été créée en août 1987 comme association, suivant l’initiative et la volonté des producteurs laitiers d’Antsirabe, concernés par un problème commun et de mieux prendre en main le développement de la filière lait dans la région du Vakinankaratra. En 2002, elle est devenue union de coopératives après avoir redynamisé la structure et de l’orienter vers une approche davantage économique, conformément aux objectifs globaux fixés lors de sa création. 

Membres 
12 coopératives laitières de base constituées par 143 producteurs dont 46 femmes.

Objectif principal
Professionnaliser et structurer les éleveurs laitiers afin de développer une activité économique rentable et soutenant le développement de la filière lait 

Zone d’intervention

Rova intervient dans les districts d’Antsirabe I et II, Faratsiho, Betafo et de Mandoto  de la région de Vakinankaratra

Services

  • Conseil sur l’alimentation des bovins
  • Conseil sur la santé animale (service de proximité : éleveurs axiliaires vétérinaires)
  • Conseil sur l’étable
  • Conseil sur l’amélioration génétique (service de proximité : station de monte)
  • Conseil sur le socio-organisationnel de la Coopérative de base et l’Union de Coopératives ROVA
  • Conseil technico-économique

Conseil d’administration

Rova procèdera à son Assemblée générale élective au mois de juin

Le Président actuel : Eugène RAVALOMANANA

NOM ET PRENOM SEXE RESPONSABILITE  
ANDRIANANTENAINA Pascal M Président  
RAVALOMANANA Eugene M Trésorier  
RANAIVOARIVELO Barisson Charles M Secretaire  
RANDRIANARIVONY Mamy Alain M Conseiller  
VOAHANGILALAINA Harivony F Conseiller  

Siège de l’Union Coopérative ROVA

 

 

FORMATION DE LEADER: GARANTIE DE LA RELEVE AUPRES DU GROUPE FIFATA

La formation tandem cadres-élus constitue la priorité du groupe Fifata. La bonne gouvernance et le fonctionnement de la vie associative au sein des organisations paysannes garantissent leur viabilité et pérennisation. Le groupe Fifata s’est initié à la formation tandem cadres-élus en 2013. Il s’agit de la formation des techniciens en binôme avec les administrateurs. La sixième promotion, dénommée Fanilo, a été sortie, le 14 février 2019 à Antsirabe. Ils sont au nombre de 21 dont sept techniciens des OPR membres de Fifata, de Cap malagasy et Protana et 14 membres du conseil d’administration de ces entités.

 

Comme les précédentes promotions, la formation est prodiguée d’une part, pour garantir la viabilité et la pérennité de la structure paysanne depuis la base jusqu’à l’échelle nationale. D’autre part, pour assurer la bonne gouvernance  et améliorer les technicités en matière de gestion au niveau de l’organisation paysanne.

 

   

La formation se subdivise en quatre sessions. La première session intitulée Se situer en tant que responsable de son OP, a été commencée le 19 juin 2019. La deuxième tourne autour de l’assurance de la gestion opérationnelle de son OP si la troisième s’inscrit sur l’inscription de son OP dans son environnement.

La quatrième session s’est tenue du 10 au 13 février 2019. Elle entre dans le cadre l’assumation du développement autonome de son OP

Les participants sont composés majoritairement de jeunes. « Les rôles et attributions des membres de conseil d’administration avant l’élection m’ont beaucoup impressionné. Je ne m’attendais pas qu’il y ait beaucoup de travail à faire avant la tenue de l’élection : élaboration de budget, préparation de tous les outils et matériels nécessaires à l’élection » dixit Eddy, jeune membre du conseil d’administration de Ffts, il est sortant du collège agricole de Befandriana Nord.

« La viabilité de l’OP repose sur la gestion financière. Avant, nous, en tant que membre du conseil d’administration, nous avons juste validé le rapport financier présenté au cours de l’assemblée générale » Edouard, membre du conseil d’administration de VFTV-Fifata de Menabe

« Malgré le niveau de  technicité des techniciens, la formation tandem cadres-élus compense les savoir-faire des dits techniciens sur la gestion de la vie associative et la maitrise des aspects techniques de l’organisation paysanne » selon Eric , technicien appuyant la fédération Fagnimbogna-Fifata.

« La formation tandem cadres-élus m’a fait savoir la signification de la présence d’un président dans une organisation paysanne » dixit Estelle, Responsable Administratif et Financier.

En tout, la formation tandem cadres-élus constitue un outil d’amélioration de la gestion et de la gouvernance d’une organisation agricole notamment d’une organisation paysanne. Elle est assurée par les techniciens du groupe Fifata notamment  de la Formation Leader Paysan  et les autres acteurs spécialisés  comme Cap Malagasy, Ceffel, Fekama et Fifata.

Show Buttons
Hide Buttons
No announcement available or all announcement expired.
Revue de PRESSEDocuments de PRESSE